ceraf@free.fr 01 42 63 05 00 Facebook

Comment les neurosciences expliquent-elles la douleur d’une rupture ?

La rupture provoque chez l’amoureux abandonné un bouleversement cérébral important. À tel point que le sujet est de plus en plus étudié par les neuroscientifiques. La rupture est une bombe atomique qui plonge dans une crise de manque. Lorsque la séparation survient après une longue période en couple, elle met fin à un compagnonnage bien plus élaboré qu’on ne l’imagine. Une étude de l’université Macquarie, en Australie, a ainsi montré en 2014 que les couples ensemble depuis longtemps finissaient par développer une mémoire interconnectée, sorte de système cognitif interpersonnel dans lequel chacun est dépendant de l’autre pour combler les lacunes de sa mémoire. On comprend mieux la sensation douloureuse d’avoir été amputé d’une partie de soi que peuvent éprouver les couples séparés. Mieux comprendre les impacts neurologiques peut-être une clé pour mieux vivre une séparation ? Allez en médiation familiale favorise ce travail personnel et donc influe sur notre cerveau. Consulter l’article